Barcelone, 15 novembre 2019 – La 13ème édition de la MedaWeek Barcelona 2019, la « Semaine Méditerranéenne des Leaders Économiques », qui se tiendra à Barcelone les 20, 21 et 22 novembre, se concentrera sur le rôle déterminant des femmes pour le développement des économies de la région. Le « Mediterranean Women Entrepreneurs Forum » (le Forum Méditerranéen des Femmes Entrepreneures) est devenu la rencontre de référence pour les femmes entrepreneurs des deux rives de la Méditerranée.

Pour cette édition, le 11ème Forum Méditerranéen des Femmes Entrepreneurs : « Libérer le potentiel des femmes chefs d’entreprise » organisé dans le cadre du projet EBSOMED donnera lieu à des tables rondes le 21 novembre dans l’après-midi et à un débat ouvert le 22 novembre.

Ces tables rondes ont été conçues dans le but de créer un networking enrichissant et d’échanger des expériences en partageant les meilleures pratiques notamment dans les domaines du marketing territorial, de la numérisation et de l’accès au financement. La deuxième journée sera l’occasion de débattre de trois sujets stimulants : les opportunités pour les femmes entrepreneurs dans les économies numériques, l’autonomisation des nouvelles générations de jeunes femmes entrepreneurs et les « modèles de rôle » pour les jeunes femmes entrepreneurs.

Les femmes jouent un rôle essentiel pour le développement économique des pays méditerranéens ainsi que pour la réalisation des objectifs d’intégration régionale. Un groupe qui, bien que de plus en plus présent dans les postes d’entrepreneurs et de direction, a encore un long chemin à parcourir pour atteindre une pleine inclusion et en particulier dans les économies d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Dans les pays de la rive sud de la Méditerranée, le taux de participation des femmes dans l’économie est l’un des plus bas au monde, avec une moyenne de seulement 16% contre 33% dans le monde. Un fait qui entraîne une diminution de la croissance de la région, puisque seule la participation des femmes au travail permet de développer la classe moyenne et de réduire les inégalités sociales entre les hommes et les femmes.

L’intégration des femmes sur le marché du travail pourrait ajouter 12 trillions de dollars au PIB mondial d’ici 2025 et accroître la croissance économique de 600 milliards de dollars par an dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Un domaine dans lequel, malgré les grands progrès réalisés ces dernières années, la représentation des femmes sur le marché du travail reste inférieure à 30%, bien en deçà du pourcentage des hommes qui s’établit à 77%. Les données sur le chômage sont également préoccupantes pour la région, puisque le taux de chômage des femmes est de 18%, atteignant 41% dans le cas des plus jeunes.

Pour répondre à cette réalité, l’une des sessions du « Mediterranean Women Entrepreneurs Forum » (Forum des Femmes Entrepreneures Méditerranéennes), co-organisé par l’AFAEMME (Association des Organisations de Femmes d’Affaires Méditerranéennes), discutera de la nouvelle génération des jeunes femmes entrepreneurs. Cette rencontre s’adresse à toutes les femmes, qu’elles débutent dans le monde des affaires ou qu’elles y soient depuis plusieurs années. Ce sera une plateforme idéale pour établir des relations d’affaires, partager les bonnes pratiques et analyser le rôle des femmes dans le développement économique de la région.

La Méditerranée n’atteindra pas un niveau de progrès acceptable si elle ne met pas l’accent sur l’égalité des chances et ne garantit pas la pleine participation des femmes dans l’économie. Pour Anwar Zibaoui, Coordinateur Général de l’ASCAME, « la Méditerranée a besoin de ses meilleurs talents. Priver la moitié de sa population est impensable ». En outre, il assure que « la promotion d’une relation positive entre la promotion des femmes dans l’économie et la croissance du PIB est une nécessité pour faire face aux défis économiques de la région et tirer pleinement parti des talents de l’ensemble de la population et non une partie seulement ».

La MedaWeek Barcelona 2019 est organisé par l’ASCAME, la Chambre de Commerce de Barcelone, l’Union pour la Méditerranée (UpM), l’Institut Européen de la Méditerranée (IEMed) et le Consorci de la Zona Franca de Barcelona. Cette plate-forme de coopération commerciale aspire à une Méditerranée plus saine, plus propre et plus égalitaire, en rupture avec les anciennes approches et construisant de nouvelles relations entre les deux rives de la Méditerranée.

European Regional Development Fund              A way to make Europe