Islamic Finance as part of the post COVID- 19 response

Le secteur de la finance islamique a ralenti de manière significative en 2020 après avoir connu un très fort taux de croissance de 13% en 2019. Les institutions financières islamiques ont passé la majeure partie de l’année à faire face au choc de l’adaptation à la pandémie de COVID-19. Le total des actifs de la finance islamique s’élevait à 2,88 billions de dollars à la fin de 2020, ce qui correspond aux chiffres de l’année précédente. Mais il y a de la lumière au bout du tunnel. La croissance devrait rebondir et le total des actifs conformes à la charia devrait atteindre 3,69 billions de dollars d’ici 2024. Le secteur de la finance islamique, qui pèse 2 880 milliards de dollars et compte plus de 1 400 institutions réparties dans 80 pays, est confronté à des défis sans précédent en raison de la pandémie mondiale de COVID-19. 

La région méditerranéenne, en particulier, peut profiter pour se bénéficier de l’élan de cette tendance mondiale. La finance islamique, dont l’objectif premier est la promotion de la prospérité économique et du bien-être humain, peut jouer un rôle essentiel pour favoriser le développement économique et la prospérité dans la région méditerranéenne et africaine. Pour le secteur, cette période de stagnation était en fait l’occasion de travailler à la modernisation de la finance islamique, soit par la normalisation des offres conformes à la charia, soit par l’accélération de l’innovation. 

Le 6e Forum méditerranéen de la finance islamique accueillera un large public de chefs d’entreprise à la recherche des perspectives de forte croissance de la finance islamique en Méditerranée, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Le Forum Méditerranéen de la Finance Islamique est le seul rassemblement de la finance et de la banque islamique dans la région méditerranéenne qui a lieu sur une base biannuelle. Dans cette 6ème édition, le Forum examinera le secteur financier islamique dans la période post COVID-19. Il offrira également une occasion unique de mise en réseau pour les régulateurs, les praticiens du secteur, les chefs d’entreprise et les spécialistes de la charia, afin de partager leurs points de vue et leurs expériences, de créer des opportunités et de renforcer ce secteur.

Le Forum se concentrera sur les possibilités offertes par la croissance de l’industrie bancaire, financière et d’investissement islamique dans la région méditerranéenne et au-delà, d’une manière éthique et durable. Une série d’exposés, d’entretiens et de tables rondes permettront d’explorer comment la finance islamique peut faire partie de la réponse du COVID-19 et devenir plus étroitement liée. Nous verrons également comment les institutions financières et les actifs conformes à la charia peuvent jouer un rôle plus important dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), notamment la réduction de la pauvreté et la redistribution des ressources. 

La croissance des start-ups fintech islamiques qui proposent désormais des plateformes numériques de prêts hypothécaires, des applications mobiles de gestion de patrimoine et des échanges de crypto-monnaies conformes à la charia, seront également examinées. Un autre sujet pertinent sera la façon dont l’industrie de la finance islamique peut, à travers une orientation et un financement efficaces, contribuer à faciliter le développement de secteurs stratégiques clés, notamment l’éducation, les services de santé, le logement et l’agriculture, et devenir une occasion de progresser dans l’élaboration de normes et de réglementations uniformes.

18th November 2021

10:00 – 11:30

Mediterranean Islamic Finance Forum

Session d’ouverture

Intervenant invité

Ayman Sejiny | Chief Executive Officer, Islamic Corporation for the Development of the Private Sector (ICD)

 

Session: Tirer parti de la finance islamique pour le développement de l’économie méditerranéenne

Points clés de la discussion:

  • Comment la finance islamique peut-elle participer à la réponse du COVID-19?
  • Opportunités et défis pour la finance islamique dans la région méditerranéenne
  • L’avenir de la finance islamique
  • Moteurs et opportunités de la finance islamique
  • Évolution et performance de la finance islamique
  • Réponse des institutions financières méditerranéennes à la réalisation des ODD
  • Le secteur de la finance islamique a-t-il suivi le rythme ou est-il à la traîne de ses homologues conventionnels dans la mise en œuvre de ces directives?
  • Sur lesquels des ODD la finance islamique devrait-elle se concentrer?

 

Moderateur

Dr. Muhammad Bilal | Research Economist of CIBAFI

Intervenants confirmés

Nabil Kesraoui | Directeur Général, Zitouna Tamkeen, Tunisia

Iyad Asali | General Manager, Islamic International Arab Bank PLC, Jordan

Dr. Bridget Kustin | Research Fellow at Saïd Business School, University of Oxford, United Kingdom

Gonzalo Rodríguez | General Coodinator, Saudi-Spanish Center for Islamic Economics and Finance (SCIEF), Spain

Hasan Sami Bayansar| Deputy Chief Executive Officer, Insha Ventures, Turkey

 

Co-organisé en partenariat avec:

Salvador Illa

Ministry of Health, Government of Spain (Special Guest Speaker)

Enric Mayolas

Consulting Director, World Health Management (Moderator)

Gonzalo Fanjul

Policy Director, Institut Salut Global

Chakib Abouzaid

Secretary General, General Arab Insurance Federation

European Regional Development Fund              A way to make Europe