Join our experts and make your voice heard!

L’industrie des croisières représente l’un des segments les plus prospères du marché international du tourisme ces dernières années, et la Méditerranée n’a pas échappé à ce boom. La région méditerranéenne est une destination touristique très complète car elle offre une grande variété de paysages et d’activités culturelles et culinaires avec un assez bon rapport qualité-prix. De plus, la région peut être appréciée par toutes les âges pendant tout l’année.

Même si la Méditerranée est la deuxième destination de croisière du monde, après les Caraïbes, a le potentiel pour devenir le premier port d’arrivée en raison de ses excellentes conditions météorologiques qui permettent une longue saison de croisière, et de son attrait pour la diversité des cultures et des itinéraires différenciés. Les principaux opérateurs et compagnies de croisière mondiaux sont conscients de ce potentiel de croissance prometteur et stratégique, et se sont positionnés dans la région afin d’obtenir des avantages compétitifs sur ce marché.

En fait, le secteur des croisières est celui qui connaît la plus forte croissance dans l’industrie du voyage, avec une augmentation de la demande de 20,5 % au cours des cinq dernières années. Environ 29 millions de personnes ont choisi de partir en croisière en 2019. Il existe plus de 150 ports de croisière sur les rives de la Méditerranée et environ 70 opérateurs, Barcelone étant la principale plaque tournante pour toutes les croisières et tous les itinéraires du sud et de l’est de la Méditerranée.

L’industrie des croisières génère 45 milliards d’euros par an et environ 320 000 emplois. On peut affirmer sans doute que ce secteur joue un rôle très important dans l’industrie du transport maritime et du tourisme. Et son impressionnante chaîne de production de biens et services directs et indirects associés à ce secteur agit comme un fort moteur économique.

Cependant, les effets négatifs de la pandémie de COVID-19 ont frappé les économies méditerranéennes d’une manière sans précédent, en particulier les industries liées au secteur du tourisme. Les gouvernements de toute la région se sont attachés à lancer et à mettre en œuvre des mesures extraordinaires principalement axées sur ces secteurs industriels et productifs. Maintenant, il est temps de conceptualiser et de décrire la feuille de route de la reprise des secteurs clés des loisirs qui soit à la fois durable pour l’environnement et rentable pour les villes de destination. 

 

19th November 2021

15:00 – 16:30

Points clés de la discussion:

  • Principales conséquences de l’impact de l’épidémie de COVID-19 : Défis et opportunités pour l’industrie des croisières.
  • L’industrie des croisières et la sécurité : Comment présenter le secteur des croisières comme une destination de voyage sûre ? Meilleures pratiques pour garantir et communiquer les mesures de sécurité dans le secteur des croisières ?
  • Dessiner l’avenir du secteur des croisières en tant que moteur économique clé dans la région méditerranéenne.

Moderator

Caterina Passariello | President of the Canadian Chamber in Italy

Intervenants confirmés

Mar Pérez | Head of Cruises, Barcelona port

Ukko Metsola | Director General de Cruise Lines International Association Europe

Pino Musolino | President of the Port Authority of Centre North Tyrrhenian Sea 

Dimitris Lemonakis | Administrative Council Member, Piraeus Chamber of Commerce & Industry

Intervenants à confirmer

Aris Batsoulis | President, MedCruise Association of Mediterranean Cruise Ports

Herve Martel | President, Grand Port maritime de Marseille (GPMM)

Pierfrancesco Vago | President, MSC Cruceros and CLIA Cruise lines International Association     

Mehdi Tazi Riffi |Managing Director, Tanger Med Port (TMPA)

 

Salvador Illa

Ministry of Health, Government of Spain (Special Guest Speaker)

Enric Mayolas

Consulting Director, World Health Management (Moderator)

Gonzalo Fanjul

Policy Director, Institut Salut Global

Chakib Abouzaid

Secretary General, General Arab Insurance Federation

European Regional Development Fund              A way to make Europe